Paschimottanasana – la posture de l’étirement du dos pour bien et mieux DORMIR

Paschimottanasana – La posture de l’étirement du dos (ou de l’ouest) (ou de la pince) (ou flexion en avant) (Forward Bend Pose)
 
VOTRE cours de YOGA en LIGNE… ICI
 
Paschimottanasana ou la position assise en flexion avant donne un étirement complet aux muscles du dos.
En sanskrit, « Paschima » signifie « ouest » ou « arrière » et « uttana » signifie « étirement » ou « étendu ».
Paschimottanasana donne un étirement intense à tous les muscles du dos.
Paschimottanasana est l’un des principaux asanas mentionnés dans le texte hatha yogique « Hatha Yoga Pradeepika », écrit par Swatmarama, un disciple de Yogi Gorakshnath (l’un des neuf principaux gourous de la tradition Navnath).
 
Un pratiquant qui exécute Paschimottanasana obtient un corps très flexible.
La plupart des amateurs de yoga doivent l’apprendre lentement sur une longue période de temps.
Les muscles du dos sont généralement un peu raides chez l’adulte.
Les enfants ont un dos flexible et peuvent le faire facilement.
Paschimottanasana se fait avec une flexion totale vers l’avant en position assise, les mains serrant les orteils et la tête ou le nez touchant l’espace entre les jambes.
Dans les étapes initiales, on ne devrait se plier que dans la mesure où on le peut. NE FORCEZ PAS !
Les mains peuvent ne pas atteindre les orteils, ou bien la tête n’a pas besoin de toucher les jambes.
Ce n’est pas important dans les premiers temps de la pratique.
Avec la pratique, le corps sera rendu suffisamment flexible pour atteindre la position finale.
 
Comment faire Paschimottanasana – La posture de l’étirement du dos ?
1. Asseyez-vous sur le sol avec les jambes tendues devant vous et placez les mains sur les cuisses (vous pouvez également commencer en position allongée, comme mentionné à l’étape 9 et comme illustré dans la figure ci-dessus).
2. Maintenant, levez les deux mains au-dessus des épaules, puis penchez-vous en avant autant que vous le pouvez. 
Expirez lentement en vous penchant en avant.
3. Continuez à vous pencher jusqu’à ce que vos mains touchent les jambes.
Si votre dos est suffisamment flexible, les mains peuvent atteindre les orteils.
Saisissez les orteils avec vos doigts et penchez la tête vers le bas jusqu’à ce qu’elle touche les jambes.
4. Dans les premiers stades, la main ne peut atteindre que les chevilles ou le bas de la jambe.
Si c’est le cas, faites l’asana en tenant les chevilles (ou le bas des jambes) avec vos mains.
Ne dépassez pas vos limites.
5. Lorsque vous vous penchez en avant, vous ne pourrez peut-être pas toucher la tête aux jambes.
Cela n »est pas important. Allez aussi loin que vous le pouvez.
Ne pas forcer. Avec de la pratique, vous pourrez parfaitement faire l’asana.
6. Restez dans la position finale aussi longtemps que vous êtes à l’aise.
Respirez normalement et lentement tout en conservant cette position.
7. Pour libérer la position, levez la tête et revenez à la position assise normale avec les jambes tendues.
8. Après avoir effectué Paschimottanasana, il est bon de faire tout asana de flexion vers l’arrière comme contre-étirement. Alternativement, cet asana peut être utilisé comme contre-étirement pour n’importe lequel des asanas se pliant vers l’arrière comme Chakrasana, Dhanurasana, etc.
9. Cet asana peut également être pratiqué en commençant en position couchée avec les mains tendues derrière la tête. De cette position, il faut monter lentement jusqu’à la position assise comme mentionné à l’étape 1.
Les autres étapes sont les mêmes.
 
Avantages de Paschimottanasana La posture de l’étirement du dos
• Paschimottanasana donne un bon étirement aux muscles ischio-jambiers et les rend flexibles au fil du temps.
• Il détend l’articulation de la hanche et les muscles.
• Il tonifie les organes de l’abdomen comme l’estomac, les intestins, le foie, les reins et le pancréas.
Cela peut améliorer la digestion.
• Cet asana est bon pour les patients diabétiques.
• Il tonifie la région pelvienne et est bon pour les organes reproducteurs féminins.
• Paschimottanasana active le Swadhishtana et le chakra Manipuraka, les centres spirituels du plexus abdominal et améliore la vitalité du pratiquant.
• Il rend le dos et les jambes très flexibles et très souples.
 
 
 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s