Et toi mon coeur pourquoi bats-tu ? – Jean d’Ormesson

Et toi mon coeur pourquoi bats-tu ? – Jean d’Ormesson

Auteur(s) : Jean d’Ormesson

Format : Broché

Editeur : Robert Laffont

Parution : 01/01/2003

Format : 13,70 x 21,70 x 3,30 cm

Pages : 432

Résumé

« Disons d’abord ce que ce livre n’est pas : une anthologie de plus de la poésie – ou de la littérature – française. Ce sont des proses et des poèmes que je connais – ou connaissais – par cœur. Ce qui figure dans ces pages, ce sont des mots qui ne sont pas de moi et qui valent mieux que moi, mais qui, à force de familiarité, d’admiration, d’une répétition intérieure proche de la rumination, ont fini par se confondre avec moi. Ils tournent, pour la plupart, autour de ces passions qui nous donnent à tous tant de bonheur et tant de souffrance. Et toi mon cœur pourquoi bats-tu. Renonçant à la fois à l’ordre chronologique ou alphabétique et au classement par thèmes, j’ai choisi de présenter en désordre, en vrac, comme ils me venaient à l’esprit et au cœur, ces mots ailés au lecteur. J’ai cherché à donner du plaisir, et peut-être un peu d’émotion. Il y a encore autre chose : une élévation, une hauteur, une sorte d’appel vers ailleurs. « La littérature, écrit Pessoa, est la preuve que la vie ne suffit pas. » Les textes ici réunis ont le pouvoir mystérieux de rendre la vie plus belle et de transformer notre existence. » Jean d’Ormesson.

Et toi mon coeur pourquoi bats-tu ? – Jean d’Ormesson

Et toi mon coeur pourquoi bats-tu ? – Jean d’Ormesson

Et toi mon coeur pourquoi bats-tu ? – Jean d’Ormesson

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s